Mise à jour 08/09/216

SPONDYLOLISTHESIS - SPONDYLOLYSE

Le terme spondylolyse ou lyse isthmique définit une solution de continuité de la portion interarticulaire de l'arc vertébral le plus souvent secondaire, soit à une pathologie développementale (dysplasique), soit à une pathologie acquise, à une surcharge mécanique localisée.

Historique

Le terme de spondylolisthésis est utilisé dans la littérature médicale depuis 1853, étymologiquement, il provient de spondylo, vertèbre et olisthesis, glissement. Sous le même therme son décrit plusieurs pathologie.
Taillard, en 1957, donne une définition précise: un spondylolisthésis est un glissement en avant d'un corps vertébral accompagné de ses pédicules, de ses apophyses transverses et de ses apophyses articulaires supérieures, ce glissement est rendu possible par une solution de continuité ou une élongation de la portion interarticulaire de l'arc vertébral ou isthme.
En fait le spondylolisthésis peut avoir d’autres causes et Wiltse a proposé une classification les prenant toutes en compte:
Alongement isthmique
Alongement isthmique
➢ Spondylolisthesis congénital = spondylolisthesis dysplasique : correspond à une anomalie congénitale de la charnière lombo-sacrée (dysplasie de L5, du plateau supérieur ou des facettes articulaires de S1...)
Spondylolisthesis isthmique
Spondylolisthesis par lyse isthmique
➢ Spondylolisthesis isthmique: par spondylolyse, c'est-à-dire par solution de continuité (effective ou fonctionnelle) au niveau de la pars interarticularis.
➢ Spondylolisthesis dégénératif: par instabilité segmentaire évoluée et dégénérescence du disque et des articulaires.
➢ Spondylolisthesis traumatique: par traumatisme rachidien grâve.
➢ Spondylolisthesis pathologique: par destruction osseuse.
➢ Spondylolisthesis postchirurgical, par lésion iatrogène discale, ligamentaire ou osseuse permettant le listhésis.
Seules les deux premiers types de spondylolisthésis peuvent couramment être rencontrés chez l’enfant, les trois autres causes étant exceptionnelles.